Derrière le hublot se cache parfois du linge

Présentation

Si nos conceptions de l'amour ont été façonnées à coup de « l'homme rêve toute sa vie de foutre le camp », « la femme est un ennemi » et autres morceaux machos dans la vaste soupe miso, pourquoi continue-t-on, encore majoritairement, à vouloir « se mettre en couple » ? et comment ? Chacun de nos spectacles fait état d’une bataille en cours, au cœur de notre intimité et dans la société. C'est bien toujours la jonction de l'intime et du politique qui nous intéresse, et la grande question pourrait cette fois se poser ainsi : dans le fond, qu’est ce que le Patriarcat fait à l’amour ? Comment les injonctions liées à la masculinité et celles liées à la féminité pèsent sur les relations hétérosexuelles, y créent incompréhensions et tiraillements ? Derrière le hublot se cache parfois du linge est donc une tentative théâtrale, mixte et collective, pour secouer le cocotier du couple hétéronormé. Qu'il s'agisse de la rencontre amoureuse, de la sexualité, du quotidien domestique partagé, nous faisons sortir de leurs boîtes les diables cachés dans les détails, des chaussettes qui traînent à la libido morne plaine, des émotions difficilement partagées à la mauvaise foi bien distribuée. Dans le sillage des réflexions féministes post-#metoo, nous voulons disséquer, questionner, mettre cul par-dessus tête ce Couple, observer comment aujourd'hui tantôt s'y (re)joue, tantôt s'y effondre un traditionnel ordre social, et éclairer les tentatives – heureuses ou désespérées - pour le modifier voire le réinventer...

 

Bibliographie indicative (mais non exhaustive...)


LES INDISPENSABLES :

Réinventer l’amour, Mona Chollet, éd. Zones/ La Découverte

Poscast Le Cœur sur la table, Victoire Tuaillon (tout mais épisode 9 et 10 notamment) + livre Le Cœur sur la table, binge audio éditions

Podcast Les Couilles sur la table, notamment épisodes : Un gars une fille, L’amour c’est pas pour les garçons, Ce que la soumission féminine fait aux hommes, Maïa Mazaurette

Deux BD de Liv Strömquist : Les sentiments du Prince Charles et La rose la plus rouge s’épanouit (éd. Rackham, 2016 et 2019)

On ne naît pas soumise on le devient, Manon Garcia (éd. Flammarion, 2018)

Deux BD d’Emma Un Autre Regard et La charge émotionnelle, Massot éditions

 
POUR ALLER PLUS LOIN ET EN PÉRIPHÉRIE :
 

La volonté de changer : les hommes, la masculinité et l’amour, bell hooks

La Conversation des sexes, philosophie du consentement, Manon Garcia, éd. Climats

Le prix à payer. Ce que le couple hétéro coûte aux femmes, Lucie Quillet, éd. Les Liens qui Libèrent

2 essais d’Eva Illouz : Pourquoi l’amour fait mal et La Fin de l’Amour (éd. Seuil, 2012 et 2020)

Les travaux de J-C Kaufmann : La trame conjugale : analyse du couple par son linge ; Agacements.Les petites guerres du couple ; Pas envie ce soir : la Question tabou du consentement dans le couple ; etc…

Sortir du trou, Maïa Mazurette, Ed. Anne Carrière

Moi Tarzan, Toi Jane. Critique de la réhabilitation «scientifique» de la différence hommes/femmes, Irène Jonas

La charge sexuelle, Clémentine Gallot et Caroline Michel

Libérées! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale, Titiou Lecoq

Podcast La Clinique de l’amour, France Culture

Je suis une fille sans histoire, Alice Zeniter, Ed. Actes Sud papiers

Se défendre, une philosophie de la violence, Elsa Dorlin, Ed. Zones/La Découverte

Le Deuxième sexe, Simone de Beauvoir (notamment chapitres La femme mariée et L’amoureuse)

Sortir de l’hétérosexualité, Juliet Drouar, éd. Binge Audio

Révolution amoureuse, Coral Herrera Gomez, traduit de l’espagnol par Sophie Hofnung, Binge Audio Editions

A mains nues, Amandine Dhée, éd.Points poche

L’Amour après #metoo, traité de séduction, Fiona Schmidt (plus édité)

En finir avec le couple, Stéphane Rose

Le genre du capital : comment la famille reproduit les inégalités, Céline Bessière et Sibylle Gollac

Au tribunal des couples : enquête sur des affaires familiales, Le Collectif Onze

Le Regard féminin. Une révolution à l’écran, Iris Brey, Editions de l’Olivier, 2020

Descente au cœur du mâle : de quoi #MeToo est-il le nom?, Raphaël Liogier, éditions Les Liens qui Libèrent

Le Mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes, Olivia Gazalé, éditions Robert Lafont/ Pocket Agora

Désirer comme un homme - Enquête sur les fantasmes et les masculinités, Florian Vörös, La Découverte

Baiser après #Metoo, lettres à nos amants foireux, Ovidie et Stéphanie Diglee, Marabulles

King Kong Théorie, Virginie Despentes, Le livre de poche

Sorcières, Mona Chollet, éd. Zones

Le texte de Wendy Delorme dans Femmes désirantes. Art, littérature, représentations, sous la direction de Isabelle Boisclair et Catherine Dussault Frenette 

Au-delà de la pénétration, Martin Page

Une culture du viol à la française, Valérie Rey Robert

 

Photos

Calendrier

Création du 9 au 16 novembre 2022 : Antony (92) - Théâtre Firmin Gémier / Patrick Devedjian

Du 24 au 27 novembre 2022 : Noisiel (77) – La Ferme du Buisson

Du 10 au 22 janvier 2023 : Paris (75) – Le Monfort

Le 7 et le 8 mars 2023 : Sartrouville (78) – Théâtre de Sartrouville Yvelines CDN

Le 11 mars 2023 : Kremlin Bicêtre (94) – ECAM - Espace Culturel André Malraux

Le 14 mars 2023 : Riom (63) – Le Rexy

Le 16 mars 2023 : Amiens (80) – Maison du Théâtre

Le 23 mars 2023 : Cavaillon (84) – La Garance - Scène nationale de Cavaillon

Le 24 mars 2023 : Carros (06) - Forum Jacques Prévert

Le 25 mars 2023 : Istres (13) – Théâtre de l’Olivier

Le 28 mars 2023 : Vésinet (78) – Théâtre du Vésinet

Le 30 mars 2023 : Eaubonne (95) – L’Orange Bleue

Le 3 mai 2023 : Bouguenais (44) – Piano'cktail

Le 23, 24 et 25 mai 2023 : Nancy (54) - Le CDN / La Manufacture 

Générique

Création collective Les Filles de Simone // Avec André Antébi, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères  // Direction d’acteur.ices : Claire Fretel // Création lumières : Mathieu Courtaillier // Scénographie: Emilie Roy // Costumes : Sarah Dupont // Chorégraphie: Jeanne Alechinsky

PRODUCTION Les Filles de Simone

COPRODUCTION l'ECAM au Kremlin Bicêtre, Le PIVO - Pôle itinérant en Val d'Oise - Théâtre en territoire, scène conventionnée d'intérêt national "art en territoire", Le Théâtre Paris Villette, la ville de Riom, l'Orange Bleue à Eaubonne, Les Scènes du Jura, Scène nationale et le Théâtre Sartrouville Yvelines CDN.

AVEC LE SOUTIEN de la Région Ile-de-France – Aide à la création ; du Fonds SACD Théâtre ; de la Mairie de Paris - Aide à la résidence artistique et culturelle 

PARTENAIRES Monfort Théâtre Paris ; La Maison du Théâtre d’Amiens ; La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée ; l’Azimut - Antony/Châtenay-Malabry ; le Théâtre du Vésinet ; le Forum Jacques Prévert, Carros; La Garance, scène nationale de Cavaillon ; La Manufacture Centre Dramatique National Nancy Lorraine ; Le Théâtre du fil de l’eau, Pantin ; Théâtre de l’Olivier Scènes & Ciné.

La compagnie Les Filles de Simone est conventionnée par la DRAC Ile-de-France Ministère de la Culture et de la Communication